BSC 63

Luca Parisoli, La philosophie normative de Jean Duns Scot: droit et politique du droit. (Biblotheca seraphico-capuccina, 63). Roma, Istituto Storico dei Cappuccini, 2001. 24 cm., 258 p. (€ 20,00) ISBN 88-88001-02-6

 

BSC063Alors que la philosophie normative d'inspiration thomasienne a marqué d'une empreinte indélébile le débat culturel et la production scientifique, la philosophie normative d'inspiration scotienne n'a reçu qu'une attention plus restreinte, limitée à des articles et des contributions dispersés, quoique souvent de grande érudition. L'expression "droit naturel" a presque toujours été associée à la conception thomiste et l'adjectif "volontariste" a trop souvent été assimilé à l'arbitraire politique aveugle. Cet ouvrage se propose de montrer que l'on peut trouver chez Duns Scot, au-delà d'une générique "philosophie sociale", une réflexion sur la fondation du droit (philosophie du droit) et une réflexion sur la machine du droit (théorie du droit). Scot analyse la législation humaine et offre ainsi une véritable politique du droit. L'émergence de la notion de droit subjectif dans l'école franciscaine, pensée sous la pression des querelles relatives à la pauvreté évangélique et franciscaine, constitue le cadre où Scot situe l'autonomie des discours juridico-politique et moral, tout en assurant à la morale le primat ontologique. En effet, Scot produit une théorie générale des normes qui décrit l'action du Jurislateur divin et qui, en exposant l'action du jurislateur humain, s'avère normative. Cette théorie est fondée métaphysiquement sur l'amour de Dieu et à l'égard de Dieu: elle détaille la vie des normes. Parisoli suggère que la cohérence de la construction scotienne peut exiger des thèses philosophiques hardies et persuasives, telles que la non-réalité du temps, la thèse logique que la double négation n'équivaut pas à l'affirmation, ou l'existence factuelle des mondes possibles (réalisme modal). La théorie politique scotienne, en étant déliée des présupposés métaphysiques et en se montrant solidaire des événements de l'Ordre des frères mineurs, se présente donc comme une forme originale de théocratie. Sur le fondement d'arguments tirés de l'analyse interne du texte, Parisoli plaide en faveur de la paternité de Scot du De perfectione statuum. Il en découle un discours à la fois moderne (autonomie de la politique) et ancien (suprématie du divin sur la forme étatique).

 

 

< altri libri

Altro in questa categoria: « BSC 64 BSC 62 »